PDF Link
 
 

Vous avez fait le premier pas pour écologiser votre maison en utilisant le Calculateur d’économies d’énergie résidentielles. Explorez vos résultats et commencez à planifier un avenir plus vert.

Selon vos réponses, nous avons sélectionné les trois principales améliorations qui vous aideraient à rentabiliser rapidement des investissements visant à rendre votre habitation plus éconergétique.

Sélectionnez d’autres options pour voir comment vous pourriez réduire davantage votre consommation d’énergie.

Avec ces améliorations, vous éviterez
l’émission de

0.35

tonnes
de CO2

Vos économies d’énergie sont d’environ :

Réduire les émissions annuelles causées par 3 véhicules de promenades
Envoyer 10 kg de déchets destinés au site d'enfouissement au recyclage
 
Réduire les émissions annuelles d'un ménage canadien de 10 %
Réduire la consommation annuelle d'électricité de cinq foyers de 5 %
 
 
Le saviez-vous?
 
Coût de l’amélioration:
 
$
Résultats
Économies après 50 ans : 46 000 $
 

Seuil de rentabilité : 11 ans

 

Pointez la souris sur les barres pour voir les totaux annuels

500,000
400,000
300,000
200,000
100,000
0
 
 
Années
Selon les améliorations sélectionnées auparavant, le coût total du projet s'élève à 20 000 $
Montant du prêt :
 
$
 
Votre taux d'intérêt :
Nombre d'années pour rembourser :
Frais

d'intérêts :
Montant des versements mensuels :
Coût total avec intérêts :
Carte de crédit Ligne de crédit
1 $ 2 $
3 $ 4 $
5 $ 6 $
Balayer pour d'autres options de prêt!
 

Calculateur d’économies
d’énergie résidentielles

Bienvenue dans le Calculateur d’économies d’énergie résidentielles de la Banque Scotia. Il ne vous reste que quelques étapes à franchir pour découvrir combien vous pourriez économiser en prenant le virage vert.

Allez-y!

 
Conditions d’utilisation
Conditions d’utilisation

Fermer

Calculateur d’économies d’énergie résidentielles
Le Calculateur d’économies d’énergie résidentielles est un outil de consultation fourni à titre indicatif seulement. Les économies d’énergie réelles peuvent différer des résultats obtenus par le calculateur en fonction du coût des services publics, de la température, du style de vie, du rendement de l’équipement ainsi que des améliorations domiciliaires déjà en place. Aucune garantie ne peut être donnée quant à l’exactitude des résultats ni à leur applicabilité à tout cas particulier. Pour une analyse plus détaillée des économies d’énergies potentielles, il est recommandé de faire appel à un conseiller en efficacité énergétique pour obtenir une évaluation de votre habitation. (Spécialistes indépendants en matière de rendement énergétique domiciliaire, les conseillers en efficacité énergétique procèdent à l’évaluation ou l’analyse énergétique d’un domicile à la suite d’une inspection sur place.) Pour de plus amples renseignements sur les recommandations d’améliorations que vous avez retenues, l’évaluation énergétique de votre maison et l’embauche d’un conseiller, veuillez consulter le site Web de la Sustainable Housing Foundation à l’adresse sustainablehousingfoundation.org
Hypothèses importantes
Les économies d’énergie estimatives indiquées par le calculateur sont fondées sur les renseignements fournis par l’utilisateur ainsi que sur les hypothèses suivantes :
Hypothèses relatives au lieu
  • Les grandes villes sont caractérisées par une certaine densité de population ainsi que des différences importantes entre les degrés-jours de chauffage et les degrés-jours de climatisation.
Hypothèses relatives au bâtiment
  • Le calculateur suppose que l’habitation est située en milieu urbain et comporte 15 % de vitrage réparti de façon proportionnelle, la majorité des fenêtres se trouvant dans l’axe nord-sud.
  • Le calculateur suppose que l’habitation a des plafonds de 8 pieds, un sous-sol climatisé et un comble.
  • Les degrés d’isolation, l’étanchéité à l’air et l’efficacité des fenêtres de l’habitation sont évalués en utilisant comme indicateur l’âge de l’habitation, suivant des données canadiennes et provinciales réunies par Ressources naturelles Canada et la Société canadienne d'hypothèques et de logement.
Hypothèses relatives à l’équipement
  • Système de chauffage : L’âge de l’équipement est utilisé comme indicateur pour déterminer son rendement. Pour les systèmes au gaz naturel, au propane et au mazout, l’efficacité est mesurée selon un rendement énergétique annuel allant de 60 % à 90 %. Les systèmes de chauffage électrique (plinthes ou générateurs d’air chaud) se voient attribuer une cote de rendement de 100 %. Le rendement des thermopompes électriques est déterminé par le coefficient de performance de la saison de chauffage, qui se situe entre 6,0 et 6,4.
  • Système de chauffage de l’eau : L’âge du chauffe-eau est utilisé comme indicateur pour déterminer son rendement. Le rendement des chauffe-eau est mesuré en fonction du facteur énergétique. En raison des pertes en mode veille, les modèles au gaz naturel, au propane ou au mazout sont considérés comme ayant un facteur énergétique de 0,5 ou plus, tandis que les modèles électriques sont considérés comme ayant un facteur énergétique de 0,85 ou plus.
  • Système de climatisation : L’âge de l’équipement de climatisation est utilisé comme indicateur pour déterminer son rendement. Le rendement des climatiseurs centraux est mesuré en fonction du taux de rendement énergétique saisonnier, qui se situe entre 8 et 13.
Hypothèses relatives à l’éclairage et aux électroménagers
  • Éclairage : La consommation d’électricité pour l’éclairage est déterminée en fonction d’une combinaison de données, c’est-à-dire le pourcentage d’ampoules éconergétiques sélectionné, l’étendue de la surface climatisée, le nombre d’occupants et la consommation annuelle moyenne, en kilowattheures, d’une habitation canadienne. Le style de vie et le nombre de personnes se trouvant à la maison durant la journée, par exemple celles qui y travaillent, ont une incidence sur la consommation réelle.
  • Électroménagers : Le rendement des réfrigérateurs, des congélateurs, des lave-vaisselle et des laveuses est étroitement lié à leur âge en raison des modifications apportées aux normes fédérales relatives au rendement des électroménagers. Le style de vie et le nombre de personnes se trouvant à la maison durant la journée, par exemple celles qui y travaillent, ont une incidence sur la consommation réelle.
Hypothèses relatives à la consommation d’eau
  • Utilisation d’eau des douches : La consommation annuelle d’eau est déterminée selon le nombre d’occupants, une durée moyenne de 8,8 minutes pour chaque douche, ainsi que le nombre moyen de douches prises par année. Les douches représentent environ 37 pour cent de la consommation d’eau chaude dans une maison. Une pomme de douche à débit réduit consomme 7,5 litres par minute. Le nombre de douches correspond au nombre d’occupants moins un, jusqu’à concurrence de trois douches.
  • Utilisation d’eau des toilettes : L’âge d’une toilette est pris en considération pour déterminer son utilisation d’eau, étant donné que les normes fédérales ont été modifiées dans le but de réduire la consommation d’eau. Le calculateur prévoit quatre actionnements de la chasse d’eau par jour par personne, chiffre représentatif pour une habitation où les occupants sont absents durant la journée. Le nombre de toilettes correspond au nombre d’occupants moins un.
  • Le calculateur fera des recommandations en termes d’économies d’eau même si les utilisateurs n’ont pas de compteur d’eau et payent un tarif fixe. Les économies indiquées sont représentatives de ce que les utilisateurs pourraient économiser s’ils avaient un compteur d’eau.
Hypothèses relatives aux améliorations
  • Coût des améliorations : Les prix indiqués pour les améliorations sont fournis à titre indicatif seulement et peuvent varier selon les régions. Ils ont été évalués pour une habitation type, en fonction des données fournies par l’utilisateur et des prix ayant cours actuellement, incluant les matériaux et la main d’œuvre. Pour les améliorations nécessitant une installation qui est habituellement exécutée par le propriétaire de la maison, par exemple le remplacement d’ampoules ou l’installation d’une pomme de douche, seuls les prix des matériaux ont été pris en compte. Certains facteurs de calcul ont été établis afin de tenir compte de la taille de la maison, de l’étendue de la surface et de l’étendue de la zone climatisée.
  • Toutes les recommandations d’améliorations relatives à l’isolation, aux fenêtres, à l’étanchéité et au rendement mécanique sont basées sur une combinaison de niveaux indiqués dans le document ENERGY STAR® pour les maisons neuves: spécifications techniques de 2011 ainsi que dans les exigences en matière d’économie d’énergie du Code du bâtiment de l’Ontario (2012).
  • Le calculateur ne recommandera pas le remplacement d’un système de chauffage ou de climatisation qui date de moins de 5 ans.
Hypothèses relatives au prêt hypothécaire
  • Les résultats des calculs sont approximatifs et fournis à titre indicatif seulement et les taux indiqués ne constituent pas une garantie de taux. On suppose que tous les versements seront effectués aux dates prévues. On suppose que le taux d’intérêt demeurera constant pendant toute la période d’amortissement, mais les taux d’intérêt réels peuvent varier durant cette période. En effectuant des versements hebdomadaires/bimensuels, vous effectuez un versement mensuel de plus chaque année et, de ce fait, vous réduisez votre période d'amortissement. Tous les prêts hypothécaires sont consentis sous réserve de l'approbation du crédit et sous réserve que la propriété réponde aux normes de la Banque Scotia en matière de prêts hypothécaires résidentiels, et jusqu'à concurrence des montants maximums autorisés.
Hypothèses relatives à la carte de crédit
  • Les résultats des calculs sont approximatifs et fournis à titre indicatif seulement. Les intérêts sont comptabilisés quotidiennement et imputés selon des versements mensuels. On suppose un taux d’intérêt constant, des intérêts simples et des versements mensuels. Le taux d'intérêt mensuel est calculé en divisant le taux d'intérêt annuel par 12. Tous les produits de crédit sont consentis sous réserve de l'approbation du crédit et jusqu'à concurrence des montants maximums autorisés. On suppose que tous les versements seront effectués aux dates prévues. En effectuant des versements hebdomadaires/bimensuels, vous réduisez votre période d'amortissement.
Hypothèses relatives au prêt personnel
  • Les résultats des calculs sont approximatifs et fournis à titre indicatif seulement. Les intérêts sont comptabilisés quotidiennement et imputés selon la périodicité des versements. Les taux indiqués ne constituent pas une garantie de taux. On suppose que le taux d’intérêt demeurera constant pendant toute la période d’amortissement/de remboursement, mais les taux d’intérêt réels peuvent varier durant cette période. Tous les prêts sont consentis sous réserve de l'approbation du crédit et jusqu'à concurrence des montants maximums autorisés. On suppose que tous les versements seront effectués aux dates prévues.
Hypothèses relatives à la Ligne de crédit Scotia
  • Le taux d'intérêt applicable à la Ligne de crédit Scotia variera en fonction du taux de base de la Banque Scotia. Le taux de base correspond au taux d'intérêt préférentiel de La Banque de Nouvelle-Écosse, tel qu'il est publié périodiquement, et il peut être modifié sans préavis. Le taux de base de la Banque Scotia était de 3 % au 1er janvier 2014. Le taux d'intérêt applicable à une Ligne de crédit Scotia non garantie équivaut au taux de base de la Banque Scotia + 8,90 %. Les résultats des calculs dans le tableau ci-dessus sont approximatifs et fournis à titre indicatif seulement. On suppose des versements en capital mensuels et un taux d'intérêt constant. Les frais d'intérêt réels seront fonction de divers facteurs, dont le solde dû, le montant, la date et l'inscription des paiements, la nature des opérations effectuées et les éventuels délais de grâce applicables (pour les cartes de crédit). Les taux d'intérêt actuels peuvent varier. Le taux d'intérêt indiqué est utilisé aux fins de comparaison seulement et votre taux pourra être différent. Comparaison selon les taux en vigueur au 1er janvier 2014, lesquels peuvent être modifiés.