Des pays qui carburent à l’énergie renouvelable

Il y a une longue liste de pays qui tirent leur énergie de sources renouvelables

Virage vert
Lecture : 5 minutes

Dans un monde où les questions environnementales sont habituellement abordées avec un certain pessimisme, il est encourageant de constater que l’utilisation de sources d’énergie renouvelable gagne de plus en plus de terrain. En fait, de nombreux pays tirent parti des sources renouvelables pour produire la majeure partie de leur énergie, et plusieurs autres ont emboîté le pas.

Un nombre considérable de pays fonctionnent déjà à l’énergie verte, mais en raison d’un certain désaccord à propos de ce que l’on peut qualifier d’«énergie verte», on hésite à partager cette information. En effet, bon nombre de ces pays exploitent notamment l’énergie hydraulique qui ne cause pas de gaz à effet de serre, mais qui peut tout de même nuire à l’environnement.

On omet parfois de mentionner l’énergie hydraulique et l’énergie géothermique comme sources renouvelables, puisqu’il s’agit de technologies «plus anciennes» et que cela pourrait inciter la population à une certaine complaisance face à la transition vers l’énergie verte. Or, en les incluant dans la liste des sources d’énergie renouvelable, nous sommes à même de constater que certains pays sont des exemples à suivre.

Islande

Une part considérable (85 %) de l’énergie de chauffage de ce pays provient de ses volcans. Cette énergie géothermique, combinée à l’énergie hydraulique, fait en sorte que 100 % des sources énergétiques de l’Islande sont renouvelables.

Albanie

Grâce à son vaste réseau hydroélectrique, 85 % de l’énergie produite en Albanie provient de sources renouvelables.

Paraguay

Le barrage hydroélectrique d’Itaipu,  dont la construction a duré 30 ans et a coûté 20 milliards de dollars, produit environ 90 % de l’électricité du Paraguay et 19 % de l’électricité consommée au Brésil.

Lesotho

Le projet hydraulique Lesotho Highlands fait en sorte que 100 % de l’énergie consommée par ce petit pays africain est renouvelable.

Costa Rica

En 2015, grâce à son imposante infrastructure hydroélectrique, 99 % de l’énergie au Costa Rica provenait de sources renouvelables. Non seulement les résidents ont profité des avantages d’une réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’égard de la santé et de l’environnement, mais ils ont également constaté une baisse du prix de l’électricité de 12 %.

De nombreux autres pays se méritent des mentions honorables :

En 2014, 39,1 % de l’énergie au Danemark était générée par des sources renouvelables, et ce pays est sur la bonne voie pour atteindre sa cible de 50 % en 2020. Le Danemark espère tirer la totalité de son énergie de sources renouvelables d’ici 2050.

La transition de l’Allemagne vers des sources d’énergie renouvelable est probablement la révolution énergétique la mieux documentée depuis que cette nation a fait une croix sur le nucléaire après la catastrophe survenue à la centrale de Fukushima en 2011. En effet, depuis 2014, 27 % de la production énergétique allemande provient de sources renouvelables, et ce pourcentage est plus élevé au cours de l’été grâce aux investissements dans l’énergie solaire.

En Écosse, l’exploitation révolutionnaire de l’énergie marémotrice combinée à celle de l’énergie éolienne et hydroélectrique a fait en sorte que la production d’énergie renouvelable dépasse de près d’un tiers celle générée par le nucléaire, le charbon ou le gaz naturel au cours des six premiers mois de 2014. L’Écosse est en voie d’atteindre son objectif de puiser la totalité de son énergie de sources renouvelables d’ici 2020.