Diminuez l’intensité des éclairages et sauvez sur vos factures d’électricité

Réduisez votre facture d’électricité et économisez jusqu’à 75 %

Certains propriétaires résidentiels pensent à tort que l’éclairage coûte peu cher, mais en réalité, il représente environ 16 % de la facture d’électricité en été et davantage pendant les sombres mois d’hiver. Il existe de nombreux moyens créatifs permettant de réduire les coûts d’éclairage, ce qui aide à diminuer les émissions de gaz à effet de serre et à faire des économies.

Gradateur de lumière

Consommez moins d’énergie grâce à l’utilisation d’interrupteurs à gradation de lumière. Si vous envisagez de remplacer vos interrupteurs, profitez-en pour ajouter des joints d'étanchéité en mousse sur la face interne des plaques non isolées. Par une journée froide, vérifiez l’isolation en plaçant votre main près des commutateurs : si vous sentez un courant d'air, surtout à proximité de ceux qui sont installés sur les murs externes, l’isolation est de mise. Les commutateurs non isolés sont essentiellement des trous dans le mur qui laissent s’échapper l’air chauffé intérieur.

Détecteur de présence

Le détecteur de présence est au service des gens qui oublient d’éteindre les lumières. Comportant l’avantage d’allier sécurité, efficacité énergétique et commodité, cet outil s’active avec les mouvements ou la chaleur. Optez pour un détecteur thermique (infrarouge) afin d’éviter que les lumières ne s’éteignent lorsque vous êtes immobile.

Optimisation de l’éclairage

Si vos murs sont de couleur pâle, placez les lampes dans les coins de la pièce afin que la lumière puisse être réfléchie. Notez que les ampoules sans poussière procurent une efficacité maximale.

Les ampoules à  DEL ou fluocompactes coûtent certes plus cher à l’achat, mais elles vous permettront d’économiser jusqu’à 75 % de vos coûts d’éclairage. Les nouvelles versions de ce type d’ampoule sont offertes en teintes plus chaleureuses par rapport aux anciennes, qui étaient bleues et froides, et vous procurent un confort assuré.

Technologie fluocompacte ou DEL?

Lorsque vous faites la transition vers l’éclairage écoénergétique, vous avez une foule de choix pour trouver l’ampoule à votre mesure. Commençons par établir la distinction entre les deux principaux types d’ampoules :

Ampoule fluocompacte : Plus efficace que l’ampoule à incandescence, l’ampoule fluocompacte dure également bien plus longtemps, mais contient du mercure, ce qui constitue son principal inconvénient. Par conséquent, une ampoule fluocompacte cassée (ou vieille) doit être manipulée comme un déchet dangereux et il faut s’en départir dans le centre de récupération écologique approprié. Si ce type d’ampoule se brise chez vous, assurez-vous de porter un équipement de protection avant d’en nettoyer soigneusement les débris; ainsi, les membres de votre famille et vous-même ne serez pas exposés au mercure.

La technologie fluocompacte fonctionne par l’envoi d’un courant électrique dans un tube de verre contenant de la vapeur de mercure et de l’argon. Alors, quand vous appuyez sur le commutateur, quelques secondes peuvent s’écouler avant que le tube ne s’allume; juste assez longtemps pour vous cogner l’orteil!

De plus, on ne peut pas utiliser de gradateur de lumière avec les ampoules fluocompactes.

L’ampoule à DEL, ou diode électroluminescente, a l’avantage d’être durable. En effet, elle peut fonctionner pendant 20 000 à 50 000 heures, ce qui correspond à environ cinq fois la durée de vie d’une ampoule comparable.

L’ampoule à DEL ne contient pas de mercure et peut donc être jetée aux ordures ménagères, mais elle coûte plus cher que la fluocompacte. Comparée à l’ampoule fluocompacte, l’ampoule à DEL requiert moins d’énergie (watt) par unité de flux lumineux générée (lumen), ce qui signifie qu’elle coûte moins cher à l’utilisation.

Si vous n’avez pas les moyens de remplacer toutes vos ampoules, pensez à en changer seulement cinq – les plus utilisées – pour des ampoules à DEL écoénergétiques, ce qui entraînera une économie annuelle d’environ 70 $.