Pas besoin de vous ruiner pour écologiser votre maison. En fait, de nombreuses rénovations toutes simples coûtent moins cher qu’une soirée souper et cinéma. Voici neuf trucs abordables (sinon gratuits!) pour passer au vert.

Astuce écolo no 1 : Réduisez votre consommation d’énergie vampire

Vous croyez qu’un téléviseur éteint ne consomme pas d’énergie? Eh bien, vous avez tort. Certains téléviseurs et bien d’autres appareils électriques qu’il faut brancher consomment de l’énergie même éteints. C’est ce qu’on appelle l’énergie vampire, responsable de cinq à dix pour cent de la consommation énergétique des ménages, selon Ressources naturelles Canada. Pour éviter ce gaspillage, il suffit de brancher plusieurs appareils à une barre multiprise et de contrôler l’alimentation en énergie avec l’interrupteur principal. C’est particulièrement efficace pour les chargeurs de téléphones cellulaires et d’autres appareils qui vampirisent beaucoup d’énergie. Pour les systèmes de divertissement, utilisez une barre d’alimentation intelligente qui vous permet de bloquer l’envoi de courant à certains appareils seulement (p. ex. votre magnétoscope). Besoin d’acheter de nouveaux appareils électroménagers ou électroniques? Optez pour les produits Energy Star, qui consomment moins d’électricité en mode de veille.

Astuce écolo no 2 : Installez des thermostats programmables

En été, montez le thermostat de votre climatiseur lorsque vous quittez la maison, un truc simple mais efficace pour réduire la consommation d’énergie. Réglez-le à au moins 25 °C, car chaque degré en dessous de 26 °C augmente la consommation énergétique de 3 à 5 %, d’après Ressources naturelles Canada. En hiver, faites le contraire. En baissant votre thermostat en soirée, vous réduirez la consommation d’électricité ainsi que le solde de votre facture. Selon SaskEnergy, chaque degré en moins pendant un minimum de huit heures vous fera économiser jusqu’à 2 % des frais de chauffage. Donc, beau temps mauvais temps, les thermostats programmables sont utiles et vous permettent d’économiser, et certains modèles ne coûtent que 40 $.

Astuce écolo no 3 : Surveillez votre consommation énergétique

Les systèmes de gestion énergétique, ou wattmètres, mesurent la quantité d’électricité que vos appareils consomment. Curieux de savoir combien d’énergie ce vieux congélateur au sous-sol consomme par heure, par jour, par mois, ou encore, par année? Vous n’avez qu’à le brancher à votre wattmètre, puis à brancher celui-ci dans une prise murale. À l’écran ACL s’affichera la consommation d’énergie en kilowattheures. Le prix d’un wattmètre varie, mais certains modèles se vendent à 25 $ seulement ou s’empruntent à la bibliothèque.

Astuce écolo no 4 : Débarrassez-vous des fuites

Le robinet qui fuit n’est peut-être pas votre priorité numéro un, surtout s’il goutte lentement. Néanmoins, une goutte par seconde, c’est 10 000 litres par année. Et, d’après Environnement Canada, une toilette qui coule continuellement entraîne, en une année, un gaspillage de 200 000 litres d’eau. Pour savoir si la vôtre a une fuite, laissez tomber un peu de colorant alimentaire dans le réservoir. Si l’eau de la cuvette se colore quelques minutes plus tard, votre toilette coule. Heureusement, la plupart des fuites sont faciles et peu coûteuses à réparer. Pour plus de conseils, rendez-vous à votre quincaillerie.

Astuce écolo no 5 : Optez pour des piles rechargeables

Pour les lampes de poche, les jouets et bien plus encore, les piles servent en grande quantité. Comme elles contiennent des métaux toxiques et des acides corrosifs, toutes les provinces disposent de programmes pour en faire la collecte et l’élimination. Malgré cela, beaucoup trop de piles aboutissent dans les sites d’enfouissement. Il est donc préférable d’utiliser les piles rechargeables, qui sont offertes dans tous les formats imaginables (p. ex. piles bouton), fonctionnent longtemps et sont réutilisables maintes et maintes fois. Cependant, le Bureau d’assurance du Canada déconseille de les utiliser pour les détecteurs de fumée, car elles peuvent tomber en panne sans envoyer de signal d’avertissement au détecteur, et vous serez sans protection sans même le savoir.

Astuce écolo no 6 : Colmatez les fuites d’air

Lorsque l’air frais s’échappe par les fuites, votre climatiseur doit redoubler d’efforts, et cela entraîne une consommation d’énergie supplémentaire inutile. En hiver, c’est l’air chaud qui s’échappe, et votre système de chauffage qui doit utiliser plus de gaz naturel, ce qui cause inutilement des émissions de dioxyde de carbone et, bien sûr, est néfaste pour l’environnement. Fait à noter, d’après Hydro One (Ontario), les fuites occasionnent de 20 à 45 % des pertes moyennes d’air chaud ou froid. Si vos portes ou fenêtres laissent entrer – ou sortir – l’air, calfeutrez-les ou posez un coupe-bise. Le coupe-bise est idéal pour le contour des portes et des fenêtres qui s’ouvrent. Quant au calfeutrage, choisissez cette solution pour les fenêtres qui ne s’ouvrent pas, les garnitures et les prises électriques. Le personnel de votre quincaillerie peut vous aider à choisir les matériaux qui conviennent.

Astuce écolo no 7 : Choisissez judicieusement l’habillage de vos fenêtres… et servez-vous en

Envie de changer vos rideaux? N’achetez pas ceux dont le tissu a subi un procédé chimique, comme le coton blanchi. Si vous préférez les stores de bois ou les volets, nous vous suggérons ceux faits de bambou ou de bois certifié par le Forest Stewardship Council (FSC) du Canada, qui garantit que le matériau provient de forêts gérées de façon responsable et de sources recyclées vérifiées. L’usage que vous en ferez aussi est important. Lorsqu’il fait chaud, fermez les rideaux ou les stores pour bloquer le soleil. Lorsqu’il fait froid, ouvrez-les pour laisser entrer la lumière du jour.

Astuce écolo no 8 : Découvrez les joies du jardinage stratégique

En été, les arbres gardent votre maison au frais, à l’ombre, alors que, durant les mois plus froids, les arbres et les arbustes la protègent du vent et des pertes de chaleur. En outre, les feuillus, qui perdent leurs feuilles à l’automne, laissent entrer plus de lumière en hiver. Et en optant pour un aménagement paysager naturel et fourni de plantes indigènes, vous réduirez votre consommation d’eau et votre empreinte environnementale.

Astuce écolo no 9 : Changez régulièrement le filtre de votre appareil de chauffage

Les saletés dans le filtre nuisent à la bonne circulation de l’air et au bon fonctionnement de la chaudière, et à la longue, un filtre encrassé peut carrément l’endommager. Voilà pourquoi il est recommandé de changer le filtre au moins tous les trois mois – ou chaque mois selon le type d’appareil – pendant la saison de chauffage.