Préparez votre terrain en faisant des choix écologiques.

Jardinage du printemps et économies estivales

Découvrez des trucs écolo pour économiser eau et argent cet été!

À l'extérieur
Lecture : 3 à 5 minutes

Avec la fonte des neiges et le retour du printemps, les Canadiens se préparent pour l’été. Votre terrain est-il prêt? Avant de vous précipiter vers le cabanon, prenez le temps d’examiner les options possibles pour votre cour et votre jardin. Certains choix écologiques peuvent vous faire économiser temps et argent. Vous pourrez ainsi passer moins de temps à entretenir votre terrain… pour plutôt en profiter!

Un jardin florissant

La permaculture est une forme d’agriculture permanente et écologique dont la popularité grandit rapidement. Tenant compte autant de la nature que des besoins de l’être humain, elle favorise l’établissement d’écosystèmes sains qui perdurent et se régénèrent d’eux-mêmes. Pour la plupart des jardiniers, la permaculture nécessite un bon effort d’adaptation. Il existe cependant des ressources et des cours, en ligne ou sur place, qui vous aideront à faire la transition.

Si ce projet vous semble trop ambitieux, voici tout de même quelques trucs qui rendront votre jardin plus écologique. D’abord, optez pour un jardin à faible entretien. Sélectionnez des plantes adaptées au climat et aux conditions de votre terrain : elles s’épanouiront naturellement. Les légumes représentent également un bon choix qui réduira votre facture d’épicerie tout en mettant des produits frais dans votre assiette.

Vous pouvez utiliser un calendrier agricole afin de déterminer le meilleur moment pour semer dans votre région. De plus, le Canada étant ce qu’il est, prévoyez des couvertures pour couvrir les plantes en cas de gel. Afin de vous aider à planifier, surveillez les avertissements de gel et consultez ce tableau des dates de gel et de dégel.

Le sedum et l’heuchère
Le sedum et l’heuchère

 

 

Allongé dans l’herbe

Pour bien apprêter sa pelouse en vue des activités estivales ou du farniente, il faut commencer dès l’arrivée du printemps. 

Assurez-vous que le type de gazon choisi est robuste et adapté au climat et au terrain. Enlevez les débris au plus tôt afin de laisser place à l’air et à la lumière; pensez aussi à aérer le terrain.

Et n’oubliez pas les racines : plus elles seront fortes, plus votre pelouse sera vigoureuse et exigera un minimum d’arrosage. Par conséquent, évitez les fertilisants à l’azote en début de printemps, car ils favorisent la pousse au détriment d’un bon système racinaire.

Rudbeckie
Rudbeckie

 

Comme pour le jardin, vous pouvez opter pour une pelouse à faible entretien combinant différents types d’herbe et de végétaux. Elle sera ainsi plus robuste et plus résistante aux organismes nuisibles, et demandera une tonte moins fréquente. Voilà autant de temps de gagné, sans compter que les besoins en arrosage et en pesticides seront moindres, voire nuls.

Économie d’eau et d’argent

Vous avez sans doute remarqué un thème récurrent lorsqu’il est question de jardin : l’économie d’eau. En plus des trucs énumérés plus haut, il y a des dizaines de façons d’économiser l’eau en entretenant sa cour. Arrosez avant 9 h pour prévenir l’évaporation et le dessèchement. Essayez de ne pas arroser lorsqu’il vente, car le vent assèche le terrain. Enfin, regroupez les plantes ayant besoin d’un arrosage abondant : vous économiserez ainsi du temps.

La clé consiste à trouver une façon efficace d’arroser vos plantes et votre pelouse et de les garder en santé. Vous contribuerez ainsi à la conservation d’une ressource limitée tout en économisant sur votre facture d’eau. 

Arroseur

Un sujet d’article à proposer?

Faites-nous-en part : votre suggestion pourrait bien faire l’objet d’un de nos billets.