Les études le confirment : les maisons durables se vendent plus cher

Les rénovations écoénergétiques en valent-elles l’investissement? Découvrez pourquoi les habitations durables se vendent plus cher.

Virage vertGuides
Lecture : 5 minutes

Qu’ils choisissent d’acheter une nouvelle propriété ou de rénover leur maison ou condo, de plus en plus de gens privilégient les améliorations énergétiques aux changements esthétiques. En plus de leur faire réaliser des économies pendant qu’ils habitent l’endroit, elles en rehaussent la valeur.

Chaque province définit « écoénergétique » à sa façon et encourage ce type de rénovation d’une manière différente. Il est donc difficile de dire quelles améliorations sont les plus prisées. De nos jours, les nouvelles constructions consomment moitié moins d’énergie que celles de 1985, selon David Foster, porte-parole de l’Association canadienne des constructeurs d’habitations. Si votre maison a de l’âge, la rénover fait en sorte qu’elle demeure concurrentielle sur le marché de l’habitation et vous permet d’économiser le temps que vous y vivez. Mike Reynolds, cofondateur d’Écohabitation, n’a qu’à jeter un coup d’œil à vos frais de chauffage de l’hiver dernier pour savoir à combien ces frais s’élèveraient si votre maison était durable.

Les améliorations énergétiques ajoutent de la valeur. Mais combien, au juste? La réponse à cette question dépend du marché. Dans les régions férocement concurrentielles de Vancouver et de Toronto, par exemple, la plupart des propriétaires font des pieds et des mains pour simplement se hisser sur le marché. Lorsque les prix sont faramineux, les considérations écoénergétiques et autres deviennent souvent secondaires. « Les Vancouvérois ont l’environnement très à cœur, mais au final, c’est leur portefeuille qui aura le dernier mot » explique Dan Morrison, président de la chambre immobilière du Grand Vancouver.

Au Canada, aucune étude ne précise le montant exact que les caractéristiques écoénergétiques d’une maison ajoutent à sa valeur. En revanche, à cet égard, des études se sont penchées sur le marché américain. Voici quelques données saillantes qui dévoilent toute l’importance qu’a désormais l’écoénergétique.

  • Jusqu’à 90 % des sondés de la National Association of Homebuilders ont affirmé que l’efficacité énergétique constitue un facteur très important dans l’achat d’une maison.
  • Selon une étude californienne, les maisons écoénergétiques se vendent, en moyenne, 34 800 dollars américains plus cher que les maisons comparables dans cet État.
  • Une étude d’IMT s’est penchée sur les propriétés de Washington D.C. et a conclu que les maisons présentant des caractéristiques écoénergétiques se vendent 3,6 % plus cher que celles qui n’en présentent pas.
  • D’après un rapport d’Earth Advantage, en plus de se vendre 8,5 % plus cher par pied carré, les propriétés écologiques de Seattle passent 22 % moins de temps sur le marché.
  • Pour étudier le rapport coûts-avantages, Remodelling Magazine a analysé les 30 projets de rénovation les plus communs sur 100 marchés différents et s’est rendu compte qu’un seul d’entre eux offrait un rendement du capital investi supérieur à 100 % : l’isolation du grenier, avec un RCI de 116 % après 12 mois.

Bref, investir dans les bonnes améliorations énergétiques vous permettra non seulement de réduire la facture d’électricité de votre propriété actuelle, mais aussi d’obtenir un meilleur prix de vente le jour où vous voudrez partir. Pour découvrir quelles améliorations vous en donneront le plus pour votre argent, utilisez notre Calculateur d’économies d’énergie résidentielles. Et pour savoir quelles rénovations sont assorties d’un allègement ou d’un incitatif fiscal, cliquez ici.

Un sujet d’article à proposer?

Faites-nous-en part : votre suggestion pourrait bien faire l’objet d’un de nos billets.