Le parquet rehausse le cachet et l’aspect chaleureux de votre demeure, mais avec tous les styles et matériaux offerts, le choisir présente un certain défi. D’emblée, éliminez les options non écologiques et optez pour des produits faits de bois, comme le bois lamellé et le bois franc, qui proviennent de forêts gérées de façon responsable. Sinon, réduisez encore plus l’empreinte environnementale de vos rénovations en choisissant un parquet de bois recyclé ou de vieux bois.

Voici quelques astuces pour choisir le parquet idéal : la beauté et le prix des options écologiques pourraient vous surprendre!

Bois franc

Si vous préférez l’élégance classique des parquets de bois franc, l’option la plus écologique est le bois canadien récupéré. Peu polluant, ce produit demande aussi moins d’eau et d’énergie que le parquet de bois nouveau, qui exige culture, récolte et traitement. Par ailleurs, c’est l’idéal si vous cherchez à obtenir une apparence vieillie ou à camoufler quelques imperfections.

Quand vous magasinerez, recherchez les panneaux de bois canadien provenant d’arbres à longs cycles de croissance, comme l’érable ou le chêne rouge ou blanc, au lieu d’arbres exotiques, rares ou menacés. Sinon, optez pour une imitation faite en bois d’ici, obtenu de façon durable.

Ensuite, déterminez la caractéristique la plus importante à vos yeux. Le bois franc est solide et durable, alors que le bois d’œuvre (souvent du pin) ajoute, à long terme, un aspect rustique.

Pour ne pas encourager de mauvaises pratiques forestières, comme la coupe à blanc et la surproduction, achetez un parquet dont le bois est certifié par le Forest Stewardship Council (certifié FSC) ou par un autre organisme attestant que la récolte a été faite selon des pratiques durables.

Bois d’ingénierie

Le bois d’ingénierie, vendu dans une foule de couleurs et de styles, est une autre option verte. Ce produit très accessible est obtenu en compactant, par des adhésifs et de la pression, différentes couches de vrai bois. S’il ressemble au bois franc, il contient 50 % moins de bois de charpente.

Le bois d’ingénierie coûte plus cher que le bois franc, mais convient mieux à un climat variable, car il réagit moins à l’humidité (expansion et contraction).

Les panneaux de bois d’ingénierie peuvent être installés directement sur le béton et sont donc parfaits pour les condos ou les sous-sols (selon le taux d’humidité). Par contre, n’utilisez pas ce matériau dans la cuisine, la salle de bain et d’autres pièces où un dégât d’eau risque de l’endommager et de le faire pourrir. Avant d’arrêter votre choix, demandez au fournisseur les exigences d’installation, qui varient grandement d’un produit à l’autre.

Que vous choisissiez le bois franc ou d’ingénierie, assurez-vous que les adhésifs, les teintures et les produits d’étanchéité utilisés à la fabrication et à l’installation contiennent peu de COV; ainsi, moins de toxines entreront chez vous.

Bois lamellé

Habituellement, les parquets de bois lamellé sont faits de fibres et de pâte de bois et d’autres rebuts. Grâce aux processus d’ingénierie et de fabrication, ce produit est offert dans tout un éventail de styles et de textures, et de types et de pourcentages de matières recyclées.

Pour choisir un parquet de bois lamellé écologique, achetez des panneaux affichant un pourcentage élevé de fibre de bois ou de copeaux recyclés. Vérifiez aussi que les sous-produits de bois qu’ils contiennent sont certifiés FSC ou proviennent de forêts gérées de façon responsable. Sachez que certains fournisseurs se spécialisent dans la vente de parquets de bois lamellé recyclé ou «vert»; faites donc bien vos recherches.

Le stratifié à haute pression est généralement plus solide et durable que le stratifié à pression directe. Et n’oubliez pas de vérifier si le produit contient du formaldéhyde, une toxine. Comme pour les parquets de bois franc, afin d’éviter les émanations toxiques, vérifiez si les produits de finition ont une faible teneur en COV.

Autres points à considérer

Certains matériaux, comme le bambou et le liège, sont parfois des options écologiques; cela dépend de leur production et de leur provenance. Gardez aussi à l’esprit qu’en raison du transport, leur empreinte environnementale est souvent plus grande que celle du bois canadien.

Enfin, sauf s’il s’agit d’une nouvelle construction, sachez que la manière dont vous vous débarrasserez de votre ancien parquet aura, elle aussi, des répercussions sur l’environnement. Voici donc quelques conseils pour une démolition écologique.