Pourquoi adopter le navettage durable

Saviez-vous qu’en repensant vos déplacements, vous pourriez améliorer à la fois vos finances et votre santé?

Virage vertRéduction des coûts
Letture : 5 minutes

Le prix de l’essence augmente, la circulation routière s’intensifie… c’est dire que nos déplacements quotidiens ont de plus en plus d’effet sur notre budget, notre santé et notre contribution aux changements climatiques. D’ailleurs, le Canadien moyen fait 25 minutes de route au quotidien – il passe donc un total d’environ 32 jours assis dans la circulation chaque année.

D’après Environnement Canada, le transport est la deuxième source de gaz à effet de serre en importance (23 %). Mais les villes qui agissent pour réduire le nombre de navetteurs individuels récoltent les fruits de leurs efforts. Prenons l’exemple de Portland, en Oregon : avec l’ajout d’un train léger, d’autobus et de plus de 400 km de pistes cyclables, elle a réussi à ramener ses émissions de carbone aux niveaux d’avant 1990.

 

La marche, le vélo et compagnie

Quoi de mieux que d’aller au travail à votre propre rythme? En optant pour la marche ou le vélo, vous pouvez vous attendre à économiser de l’argent, à améliorer votre santé et à réduire votre empreinte carbone – même si vous le faites quelques jours par semaine seulement.

Selon une étude récente de l’American Journal of Preventive Medicine, les gens qui vont au travail à vélo prennent moins de poids que les autres travailleurs, que ces derniers fassent régulièrement de l’exercice ou pas. Nous devrions intégrer 90 minutes d’activité à nos horaires chargés chaque jour, ce qui est trop pour la grande majorité d’entre nous. Il est donc plus facile d’atteindre l’objectif si nous faisons d’une pierre deux coups. D’après une étude de 2007, les gens qui font de l’exercice physique dans leurs déplacements, peu importe qu’ils en fassent aussi dans leurs temps libres ou non, ont des niveaux plus sains pour la plupart des facteurs de risque cardiovasculaire.

À défaut de pouvoir marcher ou pédaler, vous pouvez aussi utiliser le transport en commun. Vous économisez sur les coûts d’essence, d’entretien automobile et d’assurance, et vous réduisez votre empreinte carbone. De plus, si vous prenez le bus ou le train, vous pouvez utiliser votre temps de déplacement de façon productive.

 

Le covoiturage et l’entretien automobile

Pourquoi ne pas covoiturer avec des collègues qui habitent près de chez vous, ou encore utiliser une application en ligne pour trouver un conducteur? Carpool Zone, Carpool.ca, Carpool World et PickupPal comptent parmi les communautés populaires.

Si vous devez prendre le volant pour aller au bureau, assurez-vous que votre véhicule est en ordre pour réduire votre consommation d’essence. Sur la page du département de l’Énergie des États-Unis, on indique que le ratio kilométrage/essence baisse de 0,3 % pour chaque chute de pression de 1 psi dans les quatre pneus, et que des pneus bien gonflés sont plus sécuritaires et durent plus longtemps.

Vous gaspillez environ une tasse d’essence par 10 minutes de marche au ralenti, alors coupez le moteur! Sachez aussi que vous perdez environ 3 % en efficacité énergétique si vous installez des drapeaux sur votre voiture pour soutenir votre équipe préférée. Quant aux supports à vélos et aux unités de rangement, ils font baisser l’économie de carburant de 2 à 8 % en ville, et de 6 à 17 % sur l’autoroute. Tout cela en raison de l’effet de résistance.

 

Le travail intelligent

Si possible, privilégiez les téléconférences pour vos réunions afin de ne pas multiplier les coûts et l’empreinte carbone des déplacements. Essayez aussi de travailler à la maison un jour ou deux par semaine. D’après plusieurs études, le travail à domicile peut en fait améliorer la productivité. 

Un sujet d’article à proposer?

Faites-nous-en part : votre suggestion pourrait bien faire l’objet d’un de nos billets.