De nombreuses améliorations écoénergétiques résidentielles peuvent  réduire vos factures d’énergie mensuelles. Selon le cas, les économies sont notables immédiatement ou  à long terme. Voici cinq idées d’améliorations écoénergétiques qui rentabilisent très rapidement votre investissement.

1) Thermostat programmable

L’installation d’un thermostat programmable est l’un des moyens les plus faciles et économiques d’apporter des améliorations écoénergétiques à votre maison en toute saison.

Durant l’été, réglez la température de votre climatiseur à la hausse quand vous quittez la maison. Pour chaque degré de climatisation sous 26 °C, de 3 à 5 p. cent d’énergie supplémentaire est consommée selon Ressources naturelles Canada. En hiver, baissez le chauffage durant la soirée. Chaque fois que vous abaissez votre thermostat d’un degré (pendant une période de huit heures minimum), vous réduisez jusqu’à 2 p. cent vos coûts de chauffage selon SaskEnergy.

La plupart des gens peuvent réduire le chauffage de trois degrés durant la nuit sans nuire à leur confort et profiter ainsi d’économies d’énergie de 6 p. cent annuellement.

Un thermostat programmable peut coûter aussi peu que 40 $ et devenir rentable d’ici un an ou deux. Il est toutefois essentiel de bien l’utiliser : pour économiser de l’énergie, vous devez le programmer. Choisissez un modèle facilement programmable et assurez-vous que personne à la maison ne change la température à votre insu.

Même si de nombreux propriétaires peuvent installer eux-mêmes un thermostat programmable, certains programmes de remises exigent que vous reteniez les services d’un entrepreneur participant qui vous vendra et installera votre thermostat.

2) Toilette à ultra bas volume

L’eau consommée par votre toilette représente environ 30 p. cent de l’utilisation de l’eau à la maison selon Environnement Canada.

Les toilettes classiques qui ont été installées dans les maisons avant et durant les années 1980 consomment environ 20 litres d’eau par cycle. Au début des années 1990, des modèles utilisant 13 litres d’eau par cycle sont apparus sur le marché et sont encore disponibles aujourd’hui. En 1996, le Code du bâtiment de l’Ontario a été modifié afin d’exiger l’installation de toilettes à ultra bas volume de six litres dans les nouveaux bâtiments. Certaines municipalités dans d’autres provinces ont adopté la même norme.

Les premières toilettes de six litres n’étaient pas fiables, car la chasse éprouvait des difficultés. De nouvelles technologies et une conception améliorée ont toutefois permis la production de modèles qui fonctionnent maintenant très bien. Présentes sur le marché depuis peu, les toilettes à double chasse munies d’une chasse de trois à quatre litres d’eau pour les déchets liquides et de six litres pour les déchets solides utilisent encore moins d’eau.

Selon les estimations d’économies établies par Environnement Canada, une toilette à ultra bas volume dans une maison habitée par une famille de quatre personnes à Toronto ou Calgary permettrait de réaliser des économies annuelles de 230 $ environ comparativement à un ancien modèle de 20 litres et en tenant compte que l’eau coûte 3 $ par mètre cube. Cette même famille à Halifax économiserait 180 $ par année environ.

Vous pouvez vous procurer une toilette à ultra bas volume pour aussi peu que 130 $. À ce prix, vous rentabiliserez votre achat en moins d’un an même sans tenir compte du rabais de 50 $ offert par de nombreuses municipalités.

3) Isolation

En améliorant l’isolation des plafonds et des murs extérieurs de votre maison, vous réduisez les fuites d’air et rendez votre maison plus éconénergétique. Vous réduisez aussi vos coûts de chauffage et de climatisation de 25 % selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement. Ce type de rénovation est particulièrement utile pour les maisons construites avant 1980, car elles sont moins bien isolées que les maisons plus récentes. Ressources naturelles Canada fournit des renseignements pertinents à ce sujet.

Grâce aux programmes de subventions et de remises offerts par les provinces ou les entreprises de services publics ainsi que les économies d’énergie mensuelles, les propriétaires peuvent amortir les coûts de rénovation en relativement peu de temps.

4) Appareil de chauffage

L’installation d’un appareil de chauffage à haut rendement énergétique est un investissement judicieux pour de nombreux propriétaires. Un vieil appareil de chauffage offre un rendement énergétique annuel de 60  p. cent tandis que pour les appareils standards, le rendement s’établit entre 78 et 84 p. cent. Les générateurs d’air chaud à condensation alimentés au gaz sont parmi les appareils les plus efficaces offerts sur le marché, avec un rendement de l’ordre de 90 à 97 p. cent.

Un appareil de chauffage à haut rendement énergétique peut vous coûter aussi peu que 2 500 $. Plus le rendement est élevé, plus le prix est élevé. Les propriétaires peuvent aussi opter pour un modèle moins coûteux comme un appareil homologué Energy Star (dont le rendement est plus de 95 p. cent) et profiter de rabais offerts partout au pays.

Selon Ressources naturelles Canada, un générateur d’air chaud à condensation alimenté au gaz consomme de 30 à 38 p. cent moins d’énergie qu’un vieil appareil de chauffage dont le rendement s’établit environ à 60 p. cent. Selon l’âge de votre appareil actuel, vous pourriez récupérer le coût d’un nouvel appareil en moins de cinq ans uniquement avec les économies d’énergie.

N’oubliez pas que si l’appareil de chauffage que vous remplacez est relativement récent, les coûts de votre consommation de gaz ne diminueront pas de façon importante. De plus, si votre maison n’est pas déjà dotée d’un générateur d’air chaud, vous devrez tenir compte des coûts supplémentaires liés à l’installation d’un système au gaz. Par conséquent, vous rentabiliserez votre achat sur une plus longue période.

5) Énergie solaire

Le coût initial d’un système électrique alimenté à l’énergie solaire varie selon la taille du système et des besoins énergétiques de la maisonnée. Un système de 5 000 $ peut fournir de l’électricité d’appoint, un système de 10 000 $ peut répondre à tous vos besoins en électricité et finalement, un modèle de 30 000 $ pourrait être assez puissant pour chauffer la maison et l’alimenter en électricité. Heureusement,  dans les provinces où l’on retrouve des politiques de soutien, de tels investissements seront amortis grâce aux économies d’énergie et à la possibilité de vendre le surplus d’électricité au fournisseur.

Pour les Ontariens, l’énergie solaire est encore plus rentable : le Ontario Power Authority’s microFIT Program permet aux propriétaires de vendre leur propre électricité verte à leur fournisseur local à un taux fixe (jusqu’à 0,384 $ par kilowattheure pour l’électricité solaire) dans le cadre d’un contrat de 20 ans. Dans ce cas, la période d’amortissement d’un système résidentiel peut durer aussi peu que 10 ans. Dans les provinces où des politiques de soutien à l’égard de la production d’électricité résidentielle n’existent pas, la période d’amortissement sera plus longue. La plupart des systèmes photovoltaïques ont toutefois une durée de vie de 20 à 30 ans. Ce qui permet de profiter de l’électricité solaire durant de nombreuses années issue d’un système payé depuis longtemps.