Un chalet durable? C’est possible!

Des conseils pour une résidence secondaire économique et écologique

À l'extérieurVirage vert
Lecture : 5 minutes

Posséder ou louer un chalet est un excellent moyen de profiter de la nature en été. Voici quelques conseils pour une escapade plus durable et plus écologique. Ils vous aideront également à économiser et à accroître la longévité de votre petit coin de paradis.

  • Utilisez des savons et shampooings naturels; les produits chimiques qui les parfument (phtalates) et les tensioactifs qui les font mousser persistent longtemps dans l’écosystème et ont un effet néfaste sur lui.
  • Éteignez les électroménagers lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Les appareils en veille représentent jusqu’à 10 % de la facture d’électricité de votre chalet.
  • Encouragez les agriculteurs locaux. Pour se rendre à votre table, les aliments locaux ne nécessitent pas de transport sur de longues distances. En plus, vous contribuerez à l’économie locale.
  • Explorez la région à pied ou à vélo. Vous ferez de l’exercice, économiserez de l’essence et réduirez votre empreinte carbone.
  • Évitez autant que possible les articles jetables. Fabriquez ou procurez-vous des serviettes de table en tissu, des couverts de métal ou de la vaisselle en plastique pour économiser de l’argent à long terme et limiter votre contribution au site d’enfouissement.
  • Magasinez dans les marchés locaux et préparez vos propres repas; vous réaliserez des économies et réduirez du même coup la quantité de déchets produits.
  • Fabriquez un système de compostage pour transformer vos déchets biodégradables en engrais pour votre jardin.
  • Récupérez l’eau de pluie dans un baril pour arroser votre jardin. Vous pouvez également placer un seau dans la douche pour recueillir l’eau nécessaire à vos plantes d’intérieur.
  • Faites votre propre chasse-moustiques ou insecticide pour éviter d’exposer inutilement votre famille aux produits chimiques.
  • Participez au sauvetage des pollinisateurs en attirant les abeilles dans votre jardin.
  • Ajoutez des repas sans viande à votre menu de vacances. L'empreinte carbone de la viande, particulièrement celle du bœuf, est élevée. En outre, vous réduirez le gaspillage en prenant le temps de planifier vos repas.
  • Au jardin, plantez des espèces indigènes pour limiter la croissance des plantes envahissantes et pour offrir une oasis à la faune locale. Les plantes indigènes sont les mieux adaptées à nos conditions climatiques et exigent moins d’arrosage.  
  • Abandonnez le gazon! Aux États-Unis, 5 % des émissions de gaz à effet de serre proviennent des tondeuses. Ne passez pas vos vacances à tondre le gazon... Pour le remplacer, il existe différentes options intéressantes qui ne demandent que peu ou pas d’entretien.
  • Concoctez vos propres pesticides et herbicides naturels afin d’éviter les effets néfastes de ces produits sur l’environnement.
  • Réduisez vos frais de chauffage et de climatisation en isolant adéquatement votre chalet. Notre calculateur d'économies d'énergie résidentielles peut vous aider à cibler les rénovations les plus écoénergétiques. 

Un sujet d’article à proposer?

Faites-nous-en part : votre suggestion pourrait bien faire l’objet d’un de nos billets.